Une histoire de poils

Hello les filles ! J’avais envie de vous parler d’un objet que j’ai testé récemment : l’épilateur. Oui oui j’ai mille ans de retard, je sais ! Rien d’innovant mais je voyais cet appareil comme un véritable instrument de torture et j’ai été agréablement surprise alors… je voulais partager mon expérience avec vous !

Perso, je suis douée comme un manche pour tout ce qui touche aux trucs de filles. Genre me coiffer ou me maquiller… alors l’épilation à la maison c’est forcément un gros problème. Mais comme je suis téméraire j’avais déjà essayé les bandes de cire froide et aussi la cire à faire chauffer. Une catastrophe totale car je n’avais pas du tout la technique et franchement j’ai vécu des moments difficiles et censurés. Vraiment vraiment.

Donc retour à la case départ avec les visites toujours très agréables chez l’esthéticienne. Et allègement du portefeuille au passage. Et puis en discutant avec une copine, elle me parle de son épilateur qu’elle utilise tout le temps et me dit que elle ne sent plus rien maintenant. Mouai, j’étais pas convaincue mais bon… il fallait quand même que j’en ai le coeur net. Téméraire, je vous l’ai dit !

Puisque personne autour de moi n’en avais un à me prêter (ma copine habite en Martinique…) j’ai été obligée d’en acheter un. Avec l’angoisse habituelle : et si je ne supporte pas la douleur ? C’est pour cette raison d’ailleurs que j’ai choisi un modèle un peu plus ancien et un peu moins “tout option”. Ca reste un investissement et si il doit rester au fond d’un placard, je préfère y aller molo sur le prix.

J’ai donc un peu comparé les appareils et lu des témoignages de blogueuses et j’ai choisi la marque Calor et son épilateur “anti-douleur” Soft Extreme. D’office je me dit que c’est de la publicité mensongère mais bon il faut bien que je joue le jeu. Les marques nous prennent vraiment pour des poires quand même…  Je l’ai trouvé sur Amazon pour 63€.

Les accessoires fournis avec : le cable – le petit cache pour les zones plus fines – un accessoire de gommage

Les + : il souffle de l’air froid / fait de la lumière sur la zone qu’on épile / des petites billes rotatives massent la zone épilée pour réduire la douleur

Bon tout ça c’est la promesse de base. Quand j’ai reçu le colis, j’étais excitée comme une puce d’avoir un nouveau jouet et en même temps j’avais un peu la trouille. Faut dire que j’étais pareil quand j’ai voulu épiler mon maillot à la cire chaude et la suite m’a prouvé que j’avais tord de me réjouir.

Bref : je branche l’appareil qui ne fonctionne que sur secteur. Je l’avais vu dans le descriptif mais franchement ça ne me dérange pas du tout. Après tout je ne pense pas m’épiler quelque part où il n’y a pas de prise de courant. J’allume sur la vitesse une puis sur la deux. Oh la la le bruit horrible. C’est le défaut majeur de cet épilateur : tout votre quartier doit avoir l’impression que vous avez laissé une perceuse allumée. Du coup j’étais hyper impressionnée de voir cette machine de torture ultra bruyante !
Avant tout, j’ai pris une douche bien chaude et je me suis bien séchée : ça assoupli la peau et ouvre les pores. Les poils partent avec (un peu) moins de douleur.

Et puis voila c’est parti : je commencer sur les demi-jambes ! Et vous savez quoi ? Très bonne surprise. Oui ça fait mal mais c’est franchement supportable. L’air froid que l’appareil souffle en continu fait vraiment un bien fou. Les billes je ne sais pas trop… mais je pense qu’elles contribuent quand même à améliorer la sensation.
La lumière de l’appareil c’est tip top car on voit bien tous les poils et ça évite qu’on en loupe. Pratique quoi !

Pour les aisselles je dois admettre que j’ai eu très très mal mais maintenant je ne sens effectivement plus rien. Les poils deviennent plus fins et en deux passages je suis tranquille pour un moment.

L’après : un peu plus difficile car j’ai la peau très sèche donc beaucoup de poils incarnés. Pour ça j’hydrate à fond tous les jours et ça va déjà bien mieux… J’utilise en ce moment l’huile merveilleuse de la marque Lilas Blanc et l’odeur est juste hum… délicieuse !

Le défaut : je trouve que l’épilateur n’attrape pas toujours bien tous les poils et surtout lorsqu’ils sont un peu courts. Dommage car ils sont pourtant à une longueur normalement suffisante pour une épilation à la cire…

Le bilan : je suis contente. Ce n’est pas une révolution mais c’est un petit pas vers le progrès. Je m’épile les demi jambes et les aisselles seule. Le maillot c’est en progrès aussi mais j’avoue que ma témérité s’arrête là pour le moment. Aventurière oui, mais qui retient la leçon !

Et vous les chats, vos techniques d’épilation ? Que pensez-vous des épilateurs ?

 

No Comments

Laisser un commentaire