La recette de la galette sans gluten

Ce qu’il y a de bien après les fêtes, quand on croit que nous allons enfin nous mettre au régime, c’est que la période de la galette arrive. Oui oui, on va encore s’engraisser et en plus on va adorer ça. Je vous livre ma petite recette de galette sans gluten et sans chichi parce que nous aussi, on a le droit de se faire plaisir en janvier !

Comme à chaque fois, c’est Lucas, mon amoureux qui cuisine et qui a réalisé très rapidement cette galette. Si c’était moi qui vous livrait ma recette perso… vous n’auriez peut être pas passé le mois de janvier sans un séjour aux urgences pour intoxication alimentaire !

Petite leçon d’histoire : à l’origine, la galette n’est pas réalisée avec une frangipane mais une crème d’amande (ça y ressemble beaucoup, je vous rassure ça n’a pas du tout la texture d’une crème). La différence, c’est que dans la frangipane il y a de la crème pâtissière et donc du gluten. Si les pâtissiers se sont mis à réaliser des galettes à la frangipane, c’est pour une raison purement commerciale : moins d’amande pure, un poids plus lourd et on écoulait les stocks de crème pâtissière de la veille. Et voilà, maintenant on trouve presque partout de la frangipane ! Mais on en trouve encore à la crème d’amande, celles de Christophe Michalak par exemple le sont.

Les ingrédients

2 pâtes feuilletées sans gluten (trouvé avec toutes les autres au rayon frais chez Carrefour)
125g de beurre
125g de sucre
125g de poudre d’amande
3 oeufs (mais il faudra mesurer 125g, je vous explique ça dans la recette)

Si vous avez un batteur c’est idéal, sinon avec un fouet et des bons gros bras musclés : il faut que votre beurre soit à température ambiante, genre quand vous oubliez de le ranger au frigo. Mettre les 125g dans votre récipient et le fouetter pour bien le ramollir. On ajoute les 125g de sucre et on mélange encore bien bien fort. Puis c’est au tour de la poudre d’amande et là : on foueeeeeette encore.

Ensuite, il faudra ajouter les 125g d’oeuf : prenez un bol et cassez les 3 oeufs entiers dedans. Mélangez bien pour que le blanc et le jaune soit totalement mixés. Puis pesez 125g ! Facile non ? (Moi, quand il m’a dit : 3 oeufs mais pas totalement… j’ai paniqué. Mais en fait c’est simple non ? héhé). Gardez le reste, vous l’utiliserez ensuite pour faire dorer votre belle galette.

Evidemment, on ajoute ces fameux 125g d’oeuf au mélange et on… vous l’avez deviné : FOUETTE ! Au max, pour faire monter tout ça.

Mettre en forme cette petite douceur :

Poser la première pâte feuilletée sur le papier sulfurisé qui est souvent fourni avec la pâte. Mettre la crème réalisée en plein milieu et étaler progressivement pour avoir un beau cercle au milieu afin que il y ai la même quantité de crème partout et qu’elle soit visuellement homogène. Laissez un espace d’environ 5 cm de pâte autour.
Glissez votre fève ! Jamais en plein milieu of course, sinon il y a de grande chance de couper directement dessus, ce serait bien triste non ?
Puis, avec un pinceau on badigeonne le tour de pâte de 5cm  qui dépasse de votre couche de crème avec de l’eau.
Posez la 2ème pâte feuilletée : mais progressivement ! Accrochez la au bord où vous venez de mettre de l’eau en la posant petit à petit. Le but c’est d’éviter qu’il y ai trop d’air à l’intérieur alors on le chasse.
Tapez avec le plat de la main pour bien sceller les deux pâtes ensemble sans toucher à la partie où la crème se trouve.
Si vous êtes perfectionniste et que vous avez la possibilité de le faire, utilisez un cercle (ou une casserole suffisamment grande) pour enlever l’excédent de pate (là où vous avez collé les bords) et former un cercle parfait !
Ensuite, il faut “chiqueter” ! Vous faîtes une tête bizarre pas vrai ? Moi aussi. Je me demande comment je vais vous expliquer ça alors je vais faire plus simple : regardez cette vidéo ! Choisissez le plus simple pour ne pas prendre de risque si comme moi, vous êtes novice. Voire même ignare !
Last step : on reprend le restant d’oeuf et avec un pinceau on badigeonne le dessus de façon homogène pour une couleur égale partout. Sur la mienne, ça n’a pas marché car mon four est : N U L et ne chauffe pas partout pareil. Grrrrr

Déco : avec la pointe d’un couteau grattez comme bon vous semble (sans percer !) et ça enlèvera un peu d’oeuf. C’est ça qui donnera une jolie déco à votre galette.

Et puis on enfourne à 200° pendant 30 minutes maxi ! Surveillez, ça va dépendre de votre four. Avec le mien, on s’amuse même à la tourner pendant la cuisson pour éviter qu’elle soit toute gonflée d’un côté et raplapla de l’autre.

La petite astuce : pour faire briller la galette, 10 minutes avant la fin de cuisson, vous pouvez la sortir et la badigeonner au pinceau avec un peu de miel ou de sirop d’érable !

Alors, elle ressemble à quoi votre galette ? La mienne est pas hyper jolie comme je vous l’ai expliqué mais… ce qu’elle est bonne ! Du coup, j’en mange du matin au soir. C’est trop bon au petit déjeuner mais aussi le soir devant un bon film non ? Grrr on se retrouve en février pour parler de nos crises de foie !

A très vite !

No Comments

Laisser un commentaire