Australie pendant un an : préparer son départ

J’en ai déjà un peu parlé sur mon blog, cette année je suis partie 6 mois en Australie pour découvrir ce trèèèèès grand pays. Mais avant le départ, il y a pas mal de choses à prévoir. Voici un petit guide pour celles qui veulent se lancer dans la grande aventure le temps d’une année.
X

Déjà, sachez qu’il vous faudra un visa. Moi j’ai demandé via internet le WHV (Working Holiday Visa). C’est pratique et rapide mais mieux vaut maitriser l’anglais ou demander de l’aide sinon ça devient vite un cauchemar et pourtant, il ne faut pas répondre à la légère. Ce sera votre porte d’entrée sur le territoire, la moindre erreur peut tout gâcher ! Il faut également avoir moins de 30 ans pour y prétendre. Son avantage, c’est de vous permettre de travailler en Australie. Mais attention, il vous faut aussi pouvoir justifier de 3500 euros sur votre compte en banque et d’avoir un billet de retour modifiable. Je n’ai jamais été contrôlée mais mieux vaut être en règle si cela vous arrive.

baie de sydney (45)

First step : renseignez-vous et définissez vos objectifs

Pourquoi souhaitez-vous partir ? Voyage uniquement, immersion complète, projets professionnels ou encore pour améliorer votre anglais… Il y a plein de raisons possibles mais il est important que vous vous posiez la question. Cela vous aidera à décider où vous souhaitez atterrir et quand partir mais également vous donner une idée du budget nécessaire. C’est l’étape la plus importante. N’oubliez pas, les saisons sont inversées. Si vous partez en juillet pour Sydney, vous allez vous cailler les fesses ! Pour ma part, je souhaitais et voyager et travailler pour améliorer mon niveau de langue. J’ai choisi le van comme moyen de locomotion pour le coté pratique : dodo, nourriture… et aussi pour vivre l’aventure à fond.
Une fois que vous avez fait le point, analysez chaque grande ville pour trouver laquelle correspond le mieux à votre projet. Même pour voyager il est important de bien choisir son point de départ.

Step 2 : le billet d’avion

IMG_2244

C’est l’étape qui fait mal. Celle où l’on voit nos économies partir en fumée ! Pas de panique, si comme moi vous avez regardé les prix sur le net et que vous avez flippé, n’abandonnez pas encore. Je suis passée par une agence que je recommande vivement : Le Cercle des Vacances. Ils sont spécialisés et ont des tarifs spéciaux pour les WHV négociés avec les compagnies. Et le mieux ? On peut choisir une escale gratuite à l’allée et au retour, de la durée que l’on veut. Magique non ? Si vous me trouvez ça sur internet, je veux bien manger un poulpe. Résultat, je suis partie fin septembre avec une escale d’une semaine à Bali puis je suis rentrée début avril après un stop à Bangkok. Et j’ai également pu changer ma date de retour par téléphone sans aucun soucis. Les conseillers sont très à l’écoute et vraiment arrangeants.
Pour combien ? 1 300 € aller-retour ! QUI DIT MIEUX ?

Step 3 : l’assurance

byron bay
Ça peut vous paraitre futile mais c’est vraiment très important. Il faut vous couvrir pour divers risques : frais médicaux, rapatriement, responsabilité civile et individuelle, bagages perdus… Et j’en passe. Là encore, il faut analyser vos besoins et comparer les diverses assurances existantes car les plafonds de couverture peuvent varier d’un critère à un autre. Pour ma part, j’avais choisi Globe Partners (acs-ami) et j’ai été ravie de leurs prestations. J’ai eu besoin de consulter un médecin en arrivant à Sydney et d’acheter des médicaments et tout m’a été remboursé suite à l’envoi des documents, très rapidement. Et je peux vous dire, ce n’est pas rien : 80 dollars la consultation de 15 minutes chez un généraliste et 50 dollars pour des antibiotiques. Vous dire que les services sont très onéreux en Australie est un euphémisme !

Step 4 : vous préparer

Toutes les démarches administratives sont terminées, il faut maintenant se préparer. Il y a une tonne de blogs et de sites sur lesquels vous trouverez une véritable mine d’informations. N’hésitez pas à lire les expériences d’autres voyageurs.

Vos documents : passeport, visa, facture de vos appareils électroniques, assurance. Pensez à les photocopier et à garder ces copies en lieu sur. Vous pouvez en plus les scanner et les stocker sur un cloud afin d’y accéder de n’importe quel endroit.
brightonPour vous éviter un article trop long, j’écrirai prochainement un autre post pour vous parler de l’arrivée sur le sol australien et comment éviter les petits tracas. Et oui, rares sont les filles qui arrivent à partir sur un coup de tête avec juste un sac à dos !

Si vous avez des questions à me poser ou d’autres conseils pour les futures voyageuses, je suis là pour vous aider ! A très bientôt et bon voyage !

2 Comments

  • Reply
    Back-stage
    23 septembre 2015 at 5:00

    merci de ta visite

  • Reply
    Gualdieri
    25 août 2015 at 8:38

    Sympa cet article, arrivant à Melbourne en janvier j’ai hate que tu nous donne tes prochains conseils concernant l’arrivé sur le sol Australien.
    (Et oui nous les filles on veut toujours prendre des affaires en plus “au cas ou” …) ^^
    Bise !

  • Laisser un commentaire